top of page

Esther Daydé

DESIGNER INTÉRIEUR

About

À propos de moi

Je m'appelle Esther Daydé et je viens de Montréal, au Canada. Bientôt officiellement diplômée du baccalauréat en design intérieur de l'Université de Montréal, je suis maintenant prête pour de nouvelles aventures. Je vous présente sur cette plateforme un recueil de plusieurs de mes projets.

moi noir et blanc.jpg
Portfolio

Portfolio

Ce kiosque temporaire prenant place dans des expositions variées a été conçu spécialement pour la compagnie québécoise Oraki, qui fabrique des leggings de sport fait à partir de bouteilles de plastique recyclées post-consommation.

Le concept du projet se nomme l’empreinte et représente notre impact sur la planète, sur les générations futures et plus concrètement l’empreinte que ce kiosque laisse dans la tête des gens, car cette installation regroupe deux fonctions : la vente et la sensibilisation à la pollution reliée au plastique.

En effet, sur la paroi extérieure d’une des structures se trouve une exposition intégrée où se trouve de l’information sur cet enjeu ainsi que sur les procédés de fabrication du produit, le tout d’une manière interactive.

 

On retrouve le concept en plan sous la forme d’une empreinte numérique et également plus concrètement sur le kiosque puisque les usagers peuvent laisser leur empreinte sur la façade au moyen de tubes rotatifs. Ainsi, au début de la journée, la façade extérieure serait blanche pour par la suite venir se colorer aux couleurs de la marque.

La structure entière serait conçu en bioplastique, un matériau durable fabriquée à partir de ressources renouvelables et entièrement biodégradables en fin de vie. 

Le projet proposé est une suite d'hôtel haut de gamme pour la marque SO du groupe Sofitel à Dubaï. Cette chambre est une représentation de l'univers du designer de mode français Olivier Rousteing. Elle est caractérisée par une variété de motifs, matières, broderies et dorures. Il s'inspire grandement de l'oeuf de Fabergé pour imager ses créations et c'est cet élément qui est au coeur de cette conception. Cet univers glamour s'harmonise parfaitement à la luxueuse ville de Dubai.

 

Ce projet est l'un des 10 finalistes sur 165 au concours international Accor Awards, dirigé par le groupe Accor Hotel. 

Ce projet a été conçu sous le mandat de revisiter l'idée des « Pieds humides » Lyonnais. Le concept principal de ce projet est donc de réaliser une buvette éco-responsable. Cet endroit serait dédié à l'apéro, où il est possible de prendre un verre et consommer de la nourriture à partager. Son emplacement idéal serait implantée dans un parc ou à proximité d'un espace avec une grande surface libre, puisqu'elle offre aussi un service de prêt de jeux. Des éco-cops et emballages biodégradables faits à partir de matériaux recyclés seront fournis pour les éléments à consommer sur place ou à emporter. 

La structure entière est réalisée à partir de matériaux écologiques, soit un conteneur de transport en acier récupéré, isolé avec de la laine de chanvre et peint avec de la peinture naturelle. Le bardage de bois serait en chêne vernis de provenance locale et les lumières sont des LED intégrées. Des panneaux solaires se trouvent sur le toit afin d'alimenter la buvette. Une plateforme permet aux clients de toujours avoir les pieds au sec et une rampe y est reliée afin d'être accessible à tous. 

Le but de ce projet était de créer les bureaux de la compagnie française fictive Carré Blanc, nouvellement implantée à Montréal. Notre idée était de représenter le lien entre les deux pays. Le côté parisien est davantage mis de l'avant au moyen d'une ambiance chaleureuse et sophistiquée alors que le côté montréalais ressort dans l'atmosphère vivante et pétillante de l'espace. Le concept se divise donc en trois piliers fondamentaux, soit le lien entre Paris et Montréal, la vivacité, donc un espace plus frais et pétillant ainsi que le carré, traduit dans le projet sous la forme cubique, représentant davantage au sens propre l'identité de l'entreprise.